Histoire du Collège des Forces canadiennes

Le Collège des Forces canadiennes a célébré son 74e anniversaire de fondation en octobre 2017. Établi en 1943 sous le nom de Collège de guerre de l'état-major de l'ARC, il subit plusieurs transformations qui reflètent aujourd'hui l'évolution du perfectionnement professionnel des officiers militaires canadiens.

Après la guerre, en 1945, on a adopté le nom de Collège d'état-major de l'ARC. En 1962, le Collège d'état-major devint une composante du Collège des Forces aériennes qui comprenait aussi un Quartier général, une École d'état-major et une école d'enseignement par correspondance. Cette dernière fut opérée en collaboration avec le Service d'enseignement par correspondance de l'Université de Toronto de 1963 à 1974. L'unification et l'intégration des Forces armées, en 1964, eurent pour résultat la création d'un nouveau cours afin de rencontrer les exigences d'une structure unifiée des forces. En 1966, ce cours fut introduit comme partie intégrante du programme d'études du Collège des Forces canadiennes nouvellement rebaptisé. À la suite du Rapport du Conseil du perfectionnement des officiers de 1969, le Collège d'état-major apporta d'autres modifications et, en 1974, le Cours du Collège d'état-major fut changé à Cours de commandement et d'état-major.

Il va de soi que le site du Collège d'état-major ait été associé à l'aéronautique militaire et à l'aviation civile car, adjacent à la propriété du Collège, un aérodrome avait été érigé, en 1917, comme base de formation du Royal Flying Corps. En 1918, l'École de vols spéciaux l'utilisa pour former les instructeurs du Royal Flying Corps sur les nouvelles techniques développées dans l'enseignement de vol. En 1919, Bishop-Barker Aeroplanes Limited en prit possession. Cette entreprise commerciale était dirigée par William Avery Bishop et William George Barker, deux éminents pilotes de combat.

Au tout début, le Collège occupa le Mess des officiers actuel, le garage adjacent et les écuries qui furent transformés pour y recevoir des stagiaires. Au départ, ces installations furent louées et finalement, en 1946, l'ARC les acheta. En 1914, on fit construire un résidence imposante qui servit de demeure personnelle au colonel F.B. Robins, colonel honoraire du Toronto Scottish Regiment. En 1952, le Collège fit ériger Curtis Hall et le fit agrandir en 1961 et en 1973. En 1988, après l'achèvement de Burns Hall, on enleva les bâtiments temporaires. Ce dernier est conçu pour les salles d'études des stagiaires et pour une bibliothèque militaire de première qualité, consacrée à la mémoire du vice-maréchal de l'air K.L.B. Hodson. En 1998, on fit construire la troisième étage de l'aile nord de Curtis Hall, ainsi que le Centre de conditionnement physique Dextraze et l'Auditorium Rowley. La construction de la Résidence Ralston a été complétée en octobre 1999.

Comme par le passé, le Collège des Forces canadiennes continue d'occuper une place importante dans le perfectionnement professionnel des officiers canadiens qui veulent contribuer de façon significative à servir la profession militaire et leur pays. Au nombre des diplômés distingués et de l'ancien personnel du Collège qui se sont distingués, on compte la plupart des officiers militaires haut gradés du Canada.

Date de modification :